Changer de compte pro est aujourd’hui très simple. L’offre bancaire pour les pros est de plus en plus étendue. La compétition de qui aura l’offre la plus attractive est rude. Mais quelle offre est faite pour votre activité ? Quelles sont les démarches à mettre en place pour changer de compte pro ? Quelle délai pour changer ? Pas de panique, on vous dit tout.


Pourquoi changer de compte pro ?

Vos besoins évoluent ? De nouvelles offres apparaissent sur le marché et vous séduisent ? Changer de compte pro est toujours possible en obéissant à certaines règles. Heureusement, la dématérialisation des procédures, l’essor des néobanques et l’évolution des offres ont permis de rendre ce changement plus simple. Il est cependant essentiel pour vous d’analyser vos besoins pour bien définir vos attentes quant à votre compte professionnel. Qu’en attendez-vous ?

  • Des tarifs plus attractifs ?
  • Moins de frais bancaires ? 
  • Plus de transparence ?
  • Une meilleure gamme de services ?
  • De meilleures capacités de financement ?
  • Un service client de meilleure qualité ?


Peu importe la nature de votre décision, ne prenez pas ce changement à la légère car les écueils sont nombreux :

  • Des contraintes administratives, des coûts non prévus tant pour la clôture de l’ancien compte que pour l’ouverture du nouveau ;
  • Des impayés découlant de chèques ou de virements non encore prélevés ;
  • Des interruptions d’abonnement faute d’avoir transmis son RIB ou enregistré sa nouvelle carte de paiement ;

Compte pro : quelle banque choisir ?

Banques traditionnelles, banques en ligne, néobanques… Les offres sont nombreuses sur le marché ! Il est important de connaître et comparer les offres proposées par les différents établissements bancaires. Pour cela, vous devrez faire le point sur l’offre dont vous bénéficiez actuellement, ses limites et vos besoins. Voici plusieurs questions à vous poser :

  • Quels sont les frais bancaires appliqués par votre établissement ? Lesquels sont les plus élevés ? 
  • De quels services bénéficiez-vous ? 
  • Quels moyens de paiement vous sont proposés ? Lesquels utilisez-vous majoritairement (carte de paiement, chèque, virement...) ?
  • Souhaitez-vous des prestations complémentaires ? (Assurance professionnelle, service client, aide à la gestion administrative, outil comptable…)


Certains établissements imposent des conditions qu’il vous faut prendre en compte comme : La durée minimum d’engagement ou le revenu minimum exigé, par exemple.


L’ouverture du nouveau compte pro

Pour ouvrir ce nouveau compte, pensez à bien préparer les pièces justificatives qui vous seront demandées (justificatifs d'identité, de domicile, d’activité, n° SIREN, n° SIRET…). La liste peut être plus ou moins longue si vous souscrivez auprès d’une banque traditionnelle ou une néobanque. 


Les néobanques ont l’avantage de proposer un délai d’ouverture de compte ultra-rapide. Chez Blank, par exemple, votre compte pro est ouvert et validé en à peine 5 heures ⏳. Plus besoin de dossier papier à rallonge : l’enregistrement des pièces justificatives est entièrement dématérialisé. Un gain de temps précieux et du stress en moins !

  • La procédure est simplifiée pour les comptes pro des micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneurs).
  • Lors de la phase d’ouverture du compte, demandez les nouveaux moyens de paiement de votre entreprise ;

N’attendez pas de clôturer votre ancien compte pour en ouvrir un nouveau. Nous vous conseillons d’effectuer les deux démarches en parallèle. Cela vous évitera des interruptions dans les transactions ou des retards de paiement de vos abonnements mensuels.

La transition entre l’ancien et le nouveau compte

Laissez un peu d’argent sur votre ancien compte pour couvrir en particulier les opérations en cours. Vous pourrez déterminer le montant notamment en tenant compte des chèques que vous avez émis et qui n’ont pas encore été encaissés. Idem pour les paiements par carte bancaire.


Vous aviez certainement programmé des virements et des prélèvements permanents (paiement des cotisations sociales à l’URSSAF, accès à Internet, électricité, assurance, autres abonnements, paiement des impôts…). Assurez-vous de leur bonne transition sur le nouveau compte. Dès réception de votre nouveau RIB, vous communiquerez votre RIB professionnel aux organismes concernés ou ajouterez de nouveaux bénéficiaires de virement.


Assurez-vous de transférer vos dépenses récurrentes (paiement d’un prestataire, par exemple) de manière complète. Le plus simple est de consulter vos relevés de compte sur les derniers mois pour détecter vos versements mensuels, trimestriels voire vos échéances annuelles.


Aviez-vous programmé des alertes par email ou SMS pour suivre votre compte pro ? Assurez-vous de les mettre en place concernant votre nouveau compte. Idem pour les éventuels exports effectués automatiquement auprès de votre comptable.


Vous aviez souscrit à un coffre-fort numérique et comptez le faire auprès du nouvel établissement bancaire ? Configurez-le afin de bénéficier d’une continuité de service.


Aviez-vous souscrit à un crédit ? Dans ces conditions, la résiliation de l’ancien compte est-elle possible ? Certains établissements bancaires conditionnent l’octroi du crédit à une domiciliation. Selon les cas, vous disposez de plusieurs options :

  • Rembourser le crédit souscrit pour vous libérer de tout engagement vis-à-vis de l’ancien organisme bancaire ;
  • Demander au nouvel établissement de racheter le crédit ;
  • Maintenir l’ancien compte, l’alimenter uniquement pour le paiement de vos échéances.


Prévoyez une période de test avant de changer de compte pro

Dans certains cas, il peut être recommandé d’étendre la période de transition pour tester le nouvel organisme que vous avez choisi. Ce sera particulièrement le cas si vous passez d’une banque traditionnelle à une banque en ligne.


Assurez-vous de la compétitivité de l’offre souscrite. Vous recherchiez mieux pour moins cher ? C’est l’occasion de vérifier les tarifs bancaires pratiqués sur vos opérations courantes.

  • Une interface de suivi est-elle rendue disponible via un site internet ? Une application mobile ? Testez-en l’ergonomie, assurez-vous de pouvoir l’utiliser facilement au quotidien. Une interface complexe ou truffée de bugs informatiques sera une vraie source de difficulté pour vous.
  • La qualité du service client est-elle au rendez-vous ? L’assistance client vous satisfait-elle ? Si vous ne disposez pas de conseiller bancaire, par exemple dans le cas d’une banque en ligne pro, cela ne vous manque-t-il pas ?


La clôture de l’ancien compte pro

Votre nouveau compte bancaire professionnel est ouvert. Bravo ! Vous pouvez désormais clôturer l’ancien compte :

  • Si vous aviez ouvert votre ancien compte dans une banque traditionnelle, la demande de clôture pourra se faire au guichet de l’agence ou en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Auprès d’une néobanque, la démarche se fait directement sur votre mobile.


Selon l’établissement concerné, la clôture du compte est gratuite ou payante. Renseignez-vous bien avant d'entamer la procédure.

Ce que vous en dites :

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Partager